tissu sanguin

    Partagez

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    tissu sanguin

    Message par Athéna le Ven 16 Jan - 19:15

    ________________________________________
    LE TISSU SANGUIN
    ________________________________________
    INTRODUCTION.
    Le sang constitue le milieu intérieur qui est relativement stable. La masse sanguine doit rester constante.
    Homme: 5 à 6 litres de sang environ.
    Femme: 4 à 5 litres de sang environ.
    La masse sanguine participe au maintient de la pression artérielle. L’infirmière doit surveiller le patient au retour du bloc (prise de la tension toutes les 15 minutes).

    ________________________________________
    LES DIFFERENT CONSTITUANTS DU SANG.
     Les éléments figurés: les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes.
     Le plasma: véhicule les éléments figurés.
     Les éléments figurés.
     Les globules rouges: hématies ou érythrocytes.
     Leur forme: ce sont des disques concaves. Ils ont une structure très simple, sans noyau. Ils ne sont donc pas doués de reproduction. Un globule naît dans la moelle osseuse et meurt dans la rate.
     Leur fonction: ils contiennent un pigment rouge: l’hémoglobine (Hb). Leur fonction est de capter les molécules d’oxygène et de dioxyde de carbone. L’hémoglobine a une fonction capitale: elle va s’unir avec une molécule d’oxygène pour donner de l’oxyhémoglobine (HbO2).
    Hb + O2  HbO2
    Elle doit donc transporter sous cette forme l’oxygène jusqu’au tissus. Ce composé d’oxyhémoglobine est peu stable. Arrivé aux cellules des tissus, l’hémoglobine va abandonner l’oxygène et va capter le dioxyde de carbone pour donner de la carboxyhémoglobine (HbCO2).
    Hb + CO2  HbCO2
    Le dioxyde de carbone sera éliminé au niveau pulmonaire par la respiration. La molécule d’hémoglobine est faite d’une protéine (la globine) et d’un pigment (l’hémé) chargé en fer. C’est grâce à ce fer que l’hémoglobine peut capter l’oxygène.
     La durée de vie: 120 jours environ. L’hématie se fait phagocyter par les macrophages (grosses cellules des globules blancs) dans la rate, le foie et la moelle osseuse. L’hémoglobine est décomposée en hémosidérine, en bilirubine (pigment jaune), et en globine (pigment fer). Le pigment fer est réutilisé par la moelle osseuse pour faire d’autres cellules. La bilirubine est éliminée par le foie dans la bile. La globine (protéine) va être métabolisé par le foie.
     La formation des hématies: l’erythropoïese (formation des hématies) et la destruction s’équilibrent. L’érythropoïese s’effectue dans la moelle osseuse à partir d’une cellule souche.
     Les globules blancs: leucocytes (leuco = blanc, cyte = cellule).
    Ce sont des cellules avec un noyau qui n’ont pas d’hémoglobine. Il y a deux catégories de globules blanc:
     Les granuleux (granulocytes ou polynucléaire).
     Les non granuleux (agranulocytes).
     Les granuleux. Ils ont un noyau polylobé (plusieurs lobes) et leur cytoplasme porte des granulations. Ils sont de trois types:
     Les polynucléaires neutrophiles.
     Les polynucléaires éosinophiles.
     Les polynucléaires basophiles.
     Les non granuleux.
     Les lymphocytes.
     Les monocytes.
     Les fonctions des globules blancs.
    Ils constituent notre système immunitaire.
     Immunité: c’est l’ensemble des mécanismes physiologiques qui interviennent dans la reconnaissance et l’élimination des substances étrangères ou anormales pénétrant dans l’organisme. Le rôle des globules blancs, c’est de protéger l’organisme contre tout agresseur qui serait susceptible de provoquer une pathologie.
     Antigène: toute substance étrangère qui, introduite dans l’organisme, va déclencher la production d’un anticorps spécifique qui réagit avec l’antigène (ex: les germes, les greffons, les vaccins).
     Anticorps: C’est une protéine produite par l’organisme en réaction à la présence d’un antigène et qui est capable de combattre de façon spécifique à l’antigène. Les anticorps sont aussi appelés aussi globuline.
    Chaque catégorie de globules blancs à un rôle très particulier.
     Les polynucléaires basophiles: Ils ont un rôle qui reste à découvrir.
     Les polynucléaires neutrophiles et monocytes: ils phagocytent les bactéries.
     Les polynucléaires neutrophiles: ils contiennent une phagocytine qui est un antibiotique naturel qui va lutter contre les germes.
     Les polynucléaires éosinophiles: ils augmentent dans le processus allergique en libérant des substances qui vont lutter contre les effets de l’histamine. Ils phagocytent également le complexe antigènes/anticorps.
     Les lymphocytes.
     Les lymphocytes B. Ils sécrètent les anticorps qui vont neutraliser les éléments étrangers. C’est la réponse immunitaire de type humoral.
     Les lymphocytes T. Ils ne fabriquent pas d’anticorps. Ils interviennent pour tuer les cellules étrangères eux même. On les appelle aussi les cellules tueuses. Il y a plusieurs sortes de lymphocytes T. Au cours d’une agression de l’organisme, les lymphocytes T vont augmenter de volume, se diviser et se différencier. Chaque nouveau lymphocyte aura un rôle particulier.
     Les plaquettes ou thrombocytes.
     Leur forme: ce sont des disques arrondis sans noyau.
     Leur fonction: elles jouent un rôle dans le processus de coagulation. Elles ont la propriété de s’agréger entre elles pour former un caillot provisoire pour fermer une brèche vasculaire.
     Durée de vie: de 5 à 9 jours. Elles sont issues de la moelle osseuse. Un patient qui va au bloc doit avoir au moins 50.000 plaquettes / mm3 de sang.
     La Numération Formule Sanguine.
     Les globules rouges.
     4 à 5 millions / mm3 de sang.
     Les globules blancs.
     4 000 à 8 000 / mm3 de sang.
     Formule des blancs.
    - Les polynucléaires neutrophiles: 60 à 70 % du chiffre des globules blancs.
    - Les polynucléaires éosinophiles: 2 à 4 % du chiffre des globules blancs.
    - Les polynucléaires basophiles: 0,5 à 1 % du chiffre des globules blancs.
    - Les lymphocytes: 20 à 25 % du chiffre des globules blancs.
    - Les monocytes: 3 à 8 % du chiffre des globules blancs.
     Les plaquettes.
     250.000 à 400.000 / mm3 de sang.
     Hématocrite: 40 à 45 % du volume occupé par les globules rouges dans le sang.
     Hémoglobine: 14 à 16g / 100 ml de sang.
     Les globules rouges sont porteurs à leur surface d’un antigène qui permet d’identifier le groupe sanguin dans le système A,B,O. Ces antigènes ne sont pas des substances étrangères à l’organisme.
     Les globules blancs sont porteurs à leur surface de plusieurs antigènes constituant le système H.L.A. Ces antigènes sont identifiés avant une greffe pour trouver un donneur compatible. Le système H.L.A. est notre code génétique.
     Le plasma.
    Il véhicule les éléments figurés du sang. Il contient beaucoup d’eau (91,5 %) et des substances diverses dosables dans le sang.
     Les protéines plasmatiques. Elles ont un rôle très important car elles exercent une pression à l’intérieur des vaisseaux (pression oncotique) et elles retiennent l’eau à l’intérieur des vaisseaux. Elles sont dosables dans le sang (18 mmoles / litre). Ce taux baisse lorsque le patient est dénutri (cancer du tube digestif, enfant en Afrique).
     Les hormones T3 et T4. Thyroïdiennes. Elles sont dosables dans le sang.
     Les substances protéiques.
     Urée: 2,5 à 6 µ mole / litre.
     Créatinine: 45 à 130 µ mole / litre: teste la fonction de filtration rénale.
     Le Ionogramme Sanguin.
    Ca dose les électrolytes.
     Le sodium: la natrémie.
     La norme: 140 mmole / litre.
     Manque de sel: déshydratation.
     Le potassium: la kaliémie.
     La norme: 4 à 5 mmole / litre.
     La kaliémie doit rester stable. Une hypokaliémie (< à 3 mmole / litre) ou une hypokaliémie (> à 5,5 mmole / litre) peuvent entraîner des troubles du rythme cardiaque qui peut être mortel.
     Le chlore: la chlorémie.
     La norme: 103 mmole / litre.
     Elle est relativement stable sauf si le malade a beaucoup vomis (perte d’ion chlore).
     Les bicarbonates: HCO -3
     La norme: 27 mmole / litre.
     Le calcium: la calcémie.
     La norme: 2,5 mmole / litre.
     Le magnésium.
     La norme: 0,7 à 1 mmole / litre.

    ________________________________________
    L'HEMATOPOIESE.
     Définition:
    Processus de fabrication de tous les éléments figurés du sang (Globules blancs, globules rouges, plaquettes).
    Les éléments figurés du sang sont fabriqués dans la moelle osseuse et sont tous issus d'une cellule souche: hémocytoblaste. Tous les éléments figurés du sang passent par le stade de blaste (cellules jeunes matures). Les blastes subissent une série de transformation. Ils se différencient et arrivés à maturité, les cellules passent dans le sang et sont dosables par le N.F.S. On ne doit pas trouver de blastes dans la N.F.S. Dans certaines pathologies comme la leucémie (atteinte de globules rouges). Il est très important de pratiquer un myélogramme c'est à dire de ponctionner de la moelle osseuse pour étudier le fonctionnement de la moelle pour poser un diagnostic de leucémie et pour proposer un traitement adéquat.

    ________________________________________
    LE PROCESSUS D'HEMOSTASE OU DE COAGULATION.
     Définition:
    C'est un processus physiologique qui se met en route lors d'une brèche vasculaire (moyenne importance). Ce processus a pour but la fabrication d'un caillot sanguin, donc de stopper l'hémorragie.
    Si la plaie est étendue, il faut une intervention chirurgicale car le processus est débordé.
     L'hémostase se déroule en 3 temps.
     Constriction vasculaire.
     Formation du clou plaquettaire (thrombus blanc, caillot peu stable).
     Coagulation proprement dite.
     Construction vasculaire.
     Lorsqu'il y a une plaie, le muscle se contracte donc le calibre des vaisseaux se contracte ce qui diminue le flux.
     Le temps est évalué à 30 minutes, c'est à dire le temps nécessaire pour que les autres mécanismes se déclenchent.
     Formation du clou plaquettaire.
     Les plaquettes entrent en jeu. Elles vont entrer en contact avec le vaisseau blessé, vont se déformer, augmenter de volume et s'agglutiner les unes aux autres pour former le clou plaquettaire.
     La coagulation proprement dite.
     Dans le sang il existe 13 facteurs de coagulation. Tous les facteurs doivent être présents pour que la coagulation puisse avoir lieu.
     Objectif: transformer la prothrombine en thrombine en présence d'ions Ca++, ceci pour obtenir un caillot stable.
     La prothrombine est une substance élaborée par le foie. Elle est inactive à l'état normal et elle doit être activée pour devenir efficace et se transformer en thrombine.
     Activée de deux manières:
     Processus extrinsèque qui s'effectue rapidement grâce au facteur 3 libéré par le traumatisme tissulaire.
     Processus intrinsèque qui se met en route plus lentement. Chaque facteur qui est inactif va s'activer par une réaction en chaîne. Lorsque le caillot est transformé, il est enserré dans un réseau de fibrine et il devient stable. Il sera stabilisé grâce au facteur 13 puis sera lysé.
     Conditions pour que le processus soit efficace.
     Présence de tous les facteurs (absence de 8 et 9 chez les hémophiles).
     Le nombre de plaquettes doit être au moins supérieur à 50.000 / mm3.
     Les plaquettes doivent être fonctionnelles, c'est à dire avoir la propriété d'adhésivité.
     Les fonctions hépatiques doivent être normales pour permettre l'élaboration des facteurs 2, 7, 9, et 10 (Hépato dépendants), ceci en présence de vitamine K. Elles sont fabriquées en grande partie par les bactéries du colon.
     Le colon ne doit pas présenter de troubles majeurs de l'absorption car la vitamine K ne peut être absorbée.
    Cours de François TAGLANG


    flower


    _________________

      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 15:14