auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Partagez

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Ven 1 Mai - 1:46

    la plus part des centres de formation ainsi les instituts universitaires ou professionnelles contribuent à la formation d'auxiliaires vétérinaires entre technicien , technicien supérieur et DEA et ma question que j’ai souhaité posé aux vétérinaires y a-t-il vraiment un besoin accru ou non en ces gens ? Et avant de se lancer dans ce débat j’aimerai bien informer que certains de ces auxiliaires ont vraiment trouvé leur place au sein des propriétaires élevage ( insémination, parturition et suivi) , diagnostic et voire même des opérations chirurgicales très avancées tous ça sous la tutelle ou non du vétérinaire

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Ven 1 Mai - 22:16

    Bonsoir
    Je ne connais pas vraiment le rôle de se genres d'auxiliaire. On nous a souvent parlé d'un aide pour la contention des animaux et des techniciens pour faire les examens microbiologiques pour seconder le vétérinaire.
    D'après se que j'ai pu comprendre on devrai en avoir besoin avec nous vu qu'on peut pas tous faire tous seul.
    Tu pourrai nous données plus de précision sur ses auxiliaires leurs études les actions sur terrain.
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Sam 2 Mai - 0:53

    les auxiliaires vétérinaires sont en quelque sorte des infirmiers qui participent à la tache d'un vétérinaire
    leurs études sont parfois approfondie surtout dans le domaine de la zootechnie, l'ensemble des modules de leur formation sont presque ceux du vétérinaire la différence seulement réside dans le temps donc plus de compétences en faveur des vétos et la nomination:
    -il excerce sous la tutelle du véto tous les suivis par exemple : poulet de chair; poule pondeuse
    -compagne de vaccination
    - insémination artificielle et diagnostic de gestion

    NIHA
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin
    Nombre de messages : 298
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 13/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par NIHA le Sam 2 Mai - 2:37

    trés bonne question, Vous savez qu’ils ont le monopole de l’insémination artificielle dans beaucoup de Wilayas, mais je ne crois pas qu’ils ont le droit de traiter ou de consulter comme un veto c’est des techniciens pour le suivie seulement normalement. J’aimerai bien en savoir plus sur ca svp.


    _________________
    Le respect, ca change l’école…

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Sam 2 Mai - 20:54

    a ma connaissance ces auxiliaires doivent appliquer rigoureusement les conseils et instructions d'un véto même s'ils se croisent avec des cas très banaux mais la chose qui me tracasse la loi ne permet l'exercice de l'auxiliaire qu'a sa présence .Est ce vous ne croyez pas qu'il y a une certaine exagération alors que le fellah se permette d'acheter n'importe quel médicament , il soigne son cheptel librement et personne ne l'interdit alors que la littérature française encourage le propriétaire d'exercer des actions à usage vétérinaire " sutures, drainage, ablation... " avec des brochures conçus pour ça et chez des appuis référentiels si nous voulons le savoir et la mission d'un auxiliaire reste toujours sans détails .

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Sam 2 Mai - 21:42

    Bonsoir
    On ne peut pas comparé un auxiliaire qui travaille sous la responsabilité d'un vétérinaire et un éleveur qui travaille sur son cheptel je m'explique:
    Si l'éleveur fait une erreur dans le dosage d'un médicament ou une fausse manipulation c'est lui le seul perdant il assume ses pertes.
    Par contre l'auxiliaire doit rendre des comptes si il fait une erreur non seulement il est sanctionné mais aussi le vétérinaire est sanctionné aussi vu qu'il est responsable de lui.
    Aussi l'auxiliaire n'as pas la même formation que le vétérinaire même si il est excellent il arrivera un moment ou il ne pourra pas traité ou faire une manip' et c'est cela qui le diffère du vétérinaire.
    Si le simple auxiliaire pouvais exercé au même titre que le vétérinaire on ira tous faire auxiliaire pourquoi on se casserai la tête a étudié 5ans avec toute les contrainte qui en découle???.
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Sam 2 Mai - 22:37

    c'est très logique ce que vs venez de dire M.Angel ; il se forme uniquement pour appliquer des protocoles dictés et ma question va être posé en fonction du débat ; pourquoi l'auxiliaire fait un cursus de trois ans pour q 'il soit à l'exécution du vété pourquoi ne pas former un apprentis donc pour trois mois et je vous assure pas plus de ça ,à la fin il sera capable d'accompagner le véto, d'enregistrer , de comptabiliser , d'appliquer le traitement voire même des perfusions et injections et à partir de ce moment la on peut résoudre le problème de la formation et son devenir

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Sam 2 Mai - 23:08

    C'est le même principe que pour les infirmiers on les forme pas en 3mois pour assister un médecin.
    Personnellement si j'avais le choix entre un auxiliaire qui a fait 3mois de formation et celui qui a fait 3ans mon choix est vite fait.
    En 3ans la formation est beaucoup plus complète que celle de 3mois c'est je pense une simple question de temps d'apprentissage
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Dim 3 Mai - 1:27

    ça c'est le vrai paradoxe un infirmier humain occupe une place bien déterminé il est un anesthésiste- ré animateur mission ciblé = tache accomplie par contre ceux du monde animalier c'est anarchie total, chevauchement dans les taches, délaissement total de ces auxiliaires, absence de stratégie, manque de perspective, absence de statistique et le monde actuel parle d'un manque au nombre colossal de techniciens pour se défendre contre la grippe porcine et je ne vois pas d'intérêt de former des DEA en médécine vétérinaire et on manque d' une année ou plus pour avoir le niveau du vété .Peut être que m'avez compris M.Angel et NIHA

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Lun 4 Mai - 20:45

    Bonsoir
    Je ne suis pas d'accord avec toi sur le faite de dire qu'entre l'auxiliaire et le vétérinaire il y a une année d'étude.
    Je dire plutôt que c'est une formation complètement différente avec des responsabilités différentes.
    C’est comme si un infirmier demande a avoir le même statu du médecin simplement parce qu'il ont une année d'étude de différence (je prend l'exemple du médecin et de l'infirmier pour illustré simplement).
    Pour l'anarchie je ne vois pas ou est le problème apparemment leurs taches sont claire assisté le vétérinaire que se soit sur terrain (contention, insémination, prélèvement...etc..) ou dans un laboratoire pour faire les culture ou autres.
    Par contre si on parle d'expérience la c'est différent un auxiliaire qui est ancien dans le métier peut apprendre des choses au vétérinaire on en apprend tous les jours. C’est pas parce qu'on est vétérinaire qu'on apprend pas de son auxiliaire et l'un n'empêche pas l'autre
    Personnellement je trouve qu'on apprend plus sur terrain que dans un amphi.
    flower


    _________________

    NIHA
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin
    Nombre de messages : 298
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 13/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par NIHA le Mar 5 Mai - 16:58

    J’avais un prof qui disait le corps c'est comme une machine si on n'a pas le principe de son fonctionnement on ne saura jamais la réparer, anatomie, histologie, physiologie... c'est très important ce n'est pas quelque chose qu'on apprend en 3 mois.


    _________________
    Le respect, ca change l’école…

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Mer 6 Mai - 1:53

    c'est bien dit M.Angel et NIHA. Dire qu'un auxiliaire est parfois mieux qu'un véto c'est de la foutaise même si cela est vrai valoriser une personne pour ridiculiser une autre c'est la démagogie Le problème dans tous ça c'est que la responsabilité de l'auxiliaire n'est pas claire et le véto n'est pas la solution de ce dernier .l'espace de recrutement de l'auxiliaire ne se limite pas au cabinet vété même si celle si est une issue . un vété peut maitriser ses situations seul et n'a pas besoin d'être sanctionné par autre agent donc il va de soi la meilleur solution c'est de créer des espaces professionnelles autres que le cabinet et a partir de ce moment on va cerné le problème et diversifier les missions pour tous ces cadres entre autre cet auxiliaire et ça se résume au statut qui va décrire en détail la place de l'individu e vue par par le groupe et l'ensemble des textes fixant sa responsabilité cela déduit une chose que l'auxiliaire n'est pas l'agent de contention si cela se faisait aisément par le fellah

    NIHA
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin
    Nombre de messages : 298
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 13/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par NIHA le Mer 6 Mai - 20:48

    à mon avis la apécialisation vétérinaire est la seule solution.


    _________________
    Le respect, ca change l’école…

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Mer 6 Mai - 21:00

    Bonjour
    Tu parle de la contention c'est pas toujours le cas que sa soit le fellah qui nous aides. a chaque foi que j'ai eu affaire a eux on a du se débrouillé seul c'été toujours les garçons de notre groupe qui nous faisait la contention.
    Je pense que le travaille de l'auxiliaire est simple et bien délimité il peut aidé dans le domaine de la repro pour l'insémination artificielle dans les laboratoires pour tous se qui est culture dans un cabinet.
    Leurs perspective de travaille est donné par leurs formation les modules qu'ils ont dans leurs cursus.
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Jeu 7 Mai - 14:42

    je vous suis M.Angel .que si l'intervention du l'auxiliaire est bien délimité par exemple dans la compagne de l'insémination, prélèvement et analyse, conduite et suivi ça sera meilleure et on peut se partager taches et intérêt mais soyez sure que le premier opposant à cette idée c'est le véto lui même par ce qu'il pense dores y déjà qu'il le menace dans sa fonction et personne ne cédera, je pense que m'avez compris NIHA

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Jeu 7 Mai - 20:12

    Bonjour,
    C'est vraiment ridicule si un vétérinaire pense qu'un auxiliaire peut menacé sa place franchement c'est un réflexion arriéré de monopolisé la place.
    Je dirai qu'au contraire l'un a besoin de l'autre et en fin de compte l'action principal est faite par le vétérinaire vu que dans le cas de l'insémination il sera chargé de l'acte mais l'ordre vient du véto qui donne le feu vert pour inséminé je m'explique:
    Avant d'inséminé une vache il faut être sur qu'elle est en oetrus si on fait une super ovulation ou qu'on fait un traitement hormonal la c'est le véto qui intervient.
    Donc je ne vois pas ou est le danger
    Quand aux prélèvements c'est encore plus idiot de penser cela de se dire puisqu'il va faire le prélèvement et les testes il va me piquer ma place alors que c'est nous qui demandons le prélèvement et les teste pour confirmer ou non notre diagnostic.
    C’est ma vision des choses je peut pas dire si c'est la même qui est tenu par les vétérinaires sur terrain.
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Ven 8 Mai - 0:59

    Ne soyez pas surprise M.Angel , la réalité est autre chose , je ne suis pas là pour généraliser c'est bête de le faire mais les plaintes qui se sont déposer au près de l'inspection vétérinaire de la wilaya reflètent la réalité amer .c'est la pensée du menace d'un véto et la crainte de l'auxiliaire et l'arbitre "inspecteur" est toujours en faveur du véto. vous m'excusez de l'explication que vous m'avez donné le feu vert dicté par le véto; l'animal le connait parfaitement et par cœur c'est l'instinct animalier quant au fellah qui maitrise l'œstrus à la merveille c'est un philosophe par contre le pauvre auxiliaire est toujours dans l'attente du signal vétérinaire ou le fameux ordre.... peut être que vous voulez dire un examen gynécologique qui par va permettre d'identifier l'aptitude de l'animal à se féconder ça c'est vrai et elle peut se manifester surtout à la sortie de la glaire qui peut apparaitre avec des symptômes anormaux là on peut faire appel à un spécialiste qui est le véto pour prendre la décision à bon escient. le cas d'une sage femme et un gynécologue. par ailleurs le prélèvement pour les laborantins ça c'est une autre structure bien organisé , encadré et gérer et la participation de ses auxiliaires est très modeste .ma vision des choses que le conflit à pris une dimension très dangereuse et je ne sais pas comment ça va terminé?

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Ven 8 Mai - 14:29

    Bonjour,
    Apparemment ce problème prend des proportion hallucinante déposé des pliantes franchement c'est abusé.
    Quand je parle d'insémination, c'est dans le cas de chaleurs silencieuse ou de traitement approprier comme la super ovulation la le vétérinaire doit intervenir c'est claire.
    Dans le domaine des prélèvements je ne connais pas leurs façons de procéder.
    Mais ma question où est le risque???

    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Sam 9 Mai - 0:11

    bonsoir ; C'est vrai l'exemple détaillé que vous avez donné me donne l'impression du rôle déterminant et réel du véto et c'est ça qui fait la différence " chaleurs cachées ou latentes suite au manque d'affouragement , manque d'énergie, à cause d'une cétose , trop de graisse tous ça peut faire croire à une gestation " l'intervention du véto donc est quasiment incontournable.par ailleurs la super ovulation a ma connaissance c'est le travail d'un technicien " la méthode de créstar" qu'est ce qu'il y a de magie pour spécifier cette tache au véto . par contre si vs dites transplantation embryonnaire à des femelles receveuses là c'est l'art de la conception . écoutez M.Angel pour ne pas désorienter le bons sens du débat . on ne peut énumérer toutes les taches, actions et opérations d 'un technicien et celles d'un véto je ne suis un inspecteur ou le maitre de la fonction public ou simplement un législateur ou le moindre détail est si important . la chose qui me chiffonne le maillon faible est l'absence du rôle déterminant de l'auxiliaire .

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Sam 9 Mai - 19:14

    Bonjour,
    Je comprends tous ce que tu viens d’avancer.
    Mais y a un truc qui m'échappe c'est que les auxiliaires sont formé et donc forcément pour un but précis qui n'est sûrement pas de prendre la place des vétérinaires vu que toute façon ils en sont incapable vu leurs formation.
    Où est le problème?? En quoi les auxiliaires peuvent représenté une menace pour les vétérinaires??
    flower


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Dim 10 Mai - 1:49

    La menace c'est le terrain d'exploitation ou le champ d'application du véto qui le même pour l'auxiliaire je m'explique cela ne veut pas dire que ce dernier va exercer à la place du véto si cela arrive c'est un vrai dépassement .mais le seul souci pour le véto sont les taches ou opérations communes à savoir l'exemple qui me revient toujours dans la tête c'est l'insémination les deux concernés ont fait le même stage au CNIAAG et il sont reçu la même attestation et le même contrat et par voie de conséquence l'auxiliaire a fait pro grées pour se procurer des échographies et contribuent à la mise bas dystocique et si possible il fera même des opérations peut etre que M.Angel n'avez encore exercez mais toutes ces dires sont véridiques est ce que vous ne croyez pas que ça va creuser l'ecart du conflit? et à bientôt

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Dim 10 Mai - 9:46

    j'ai recopié le même texte car il y avait des erreurs pardon M.Angel
    La menace c'est le terrain d'exploitation ou le champ d'application du véto qui est le même pour l'auxiliaire je m'explique cela ne veut pas dire que ce dernier va exercer à la place du véto si cela arrive c'est un vrai dépassement .mais le seul souci pour le véto sont les tâches ou les opérations communes à savoir l'exemple qui me revient toujours dans la tête c'est l'insémination les deux concernés ont fait le même stage au CNIAAG et il sont reçu la même attestation et le même contrat et par voie de conséquence l'auxiliaire a fait des progrès pour se procurer des échographies et il contribue à la mise bas dystocique et si possible il fera même des opérations peut être que M.Angel n'a pas encore exercez pour bien le savoir mais toutes ces dires sont véridiques est ce que vous ne croyez pas que ça va creuser l'écart du conflit? et à bientôt

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Dim 10 Mai - 18:47

    Bonjour
    Ah maintenant je comprend apparemment l'auxiliaire marche sur les plante bande du veto.
    Je crois que le véritable problème n'est pas auxiliaire en lui même mais sa formation je m'explique:
    Quand lui et le veto faut la même formation et on le même diplôme du CNIAAG c'est pas normale vu qu'a la base ils ont pas eu les études même si ça s'en rapproche c'est pas les mêmes.
    Il faudrait vraiment distingué les deux profession ou plutôt délimité le champs d'action de l'auxiliaire pour qu"il n'y est pas ce genre de problème.


    _________________

    mielhani
    Space Accro
    Space Accro

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Age : 38
    Date d'inscription : 29/04/2009

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par mielhani le Lun 11 Mai - 2:17

    bonsoir;
    le CNIAAG pense uniquement à son intérêt former des cadres en insémination pour lui c'est de récolter le maximum d'argent à raison de 7000 da la personne et vous totalisez; si j'étais à la place des décideurs dans le domaine de la reproduction je ne fais plus des sélections surtout quand t- il s'agit d'un cadre issue de la formation agricole parce que mon intérêt c'est de faire une large application de la technique nouvellement introduite voire convaincre le fellah de son efficacité et pour ne pas vous surprendre M.Angel le dite CNIAAG envisage de faire la même formation aux éleveurs prochainement par ailleurs si vous me suivez M.Angel il est souhaitable de limiter la formation uniquement aux auxiliaires pourquoi , pour une simple raison, la mission principale du véto c’est de traiter ainsi de cerner le problème de la pathologie ; et ce n’est pas la reproduction je veux dire la production et entre autre je dois exigé la coordination des ces auxiliaires avec les vétérinaires pour confirmer la saillie . Je ne vous cache rien M.Angel notre conduite via ses stages nous mènent à rien par ce qu’il y a l’intérêt qui passe avant tous si on me donne le choix entre la compagne de vaccination et l’insémination je choisirai la dernière par qu’elle est rentable, brève et non ennuyante et l’evasion des véto de ces cas est devenu vraiment le témoignage de tous les propriétaires .est ce qu’il n’ y a pas une part de fainéantise de leur part. nous voulons du médecin vétérinaire qu’il soit à la hauteur de sa mission et digne de sa fonction et non pas courir vers des créneaux ………. !!! là on peut séparer et diversifier le champs d’application pour les deux .j’ai vu l’occident traite les fractures de toutes les espèces excepté notre pays on les soigne à l’abattage.

    Athéna
    Administrateur
    Administrateur

    Féminin
    Nombre de messages : 964
    Age : 28
    Localisation : quelque part entre le ciel et la terre
    Date d'inscription : 13/12/2008

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Athéna le Mar 12 Mai - 18:00

    Bonjour,
    Ça serait le comble de permettre aux éleveurs de faire des stages d'insémination artificielle. On va retombé dans le même problème quand les éleveurs ajouté des additif alimentaire (calcium et phosphore) dans les rations des bovins et ça cause des dégâts du aux déséquilibres, ou quand il administre des antibiotiques a titre préventif soit disant a tors et a travers, et toute les antibioresistance qu'il y a maintenant.
    Dans ce cas permettez le au auxiliaire c'est mieux même si ils sont pas aussi qualifier qu'un veto ils n'iront pas inséminé a chaque chaleurs ou a n'importe qu'elle moment vu que les semences sont rembourser et même gratuite en algérie.


    flower


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: auxilliaires vétérinaires entre la nécessité et le chomage

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:25


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc - 23:25